PROPOSITION TÉMOIGNAGES D'ÉLÈVES CONSULTATION EN LIGNE GALERIE
  Cours de Tango
Horacio Rodriguez
 
  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------  
PARCOURS  
 

Espagne

Ses grands-parents (Andrea Rita et Jesús) Espagne 1915. Granja de Torrehermosa, Extremadura. Dans ce village, voisin du renommé Fuenteovejuna, un après-midi de mai, le jeune pharmacien (et guitariste) du village, en allant à son officine,  marche dans la Calle Real. Au moment où il  passe devant le N° 8 de cette rue, il entend des accords de piano. Il tombe amoureux de ces accords (et de la fille qui les exécute). C’est ainsi que commence l’histoire de ceux qui seront ses grands-parents.
Un “détail” : le thème que la fille jouait à ce moment-là était “El Choclo”.

Argentine

Ses parents (Aída et Joaquín Alejandro)
Joaquín, tisseur professionnel, pratiquait le tango avec ses amis du quartier. Quelques-uns d’entre eux, “el Negro Petróleo”, “Finito”, “el Negro Lavandina”, - tous faisant partie de la bande d'amis des rues Jonte et Segurola et autres coins des quartiers de Villa Devoto, Flores et Paternal,- ont été ensuite des personnages très importants pour les maestros ultérieurs (J.C. Copes, Virulazo, etc.)
Parmi les anecdotes que son père Joaquín rappelait, on compte celle dans laquelle avec le “Negro Petróleo”, ils dessinaient avec du charbon sur les pavés et sous la lanterne du coin, certains pas et leurs variations, position de “par où entrait la femme”, etc.
Autre “coïncidence” dans l’histoire de Horacio Rodríguez : de même que ses grands-parents, ses parents font eux-aussi connaissance grâce à  la mélodie d’un piano. Un jeune Joaquín assiste au concert de piano qu’une jeune interprète (Aída Adelardi) propose dans le conservatoire de musique principal du quartier de Flores. C’est ainsi que se rencontrent ceux qui deviendront ses parents.

Une scène initiatique

Horacio Rodríguez nous raconte: “ J’avais 3 ans et mon “vieux” me mettait sur ses pieds tout en se déplaçant (moi sur ses pieds) au rythme du tango qu'on écoutait à ce moment-là à la radio”. Il n’est alors pas exageré de dire qu’il a appris à danser le tango en même temps qu’à marcher.

Conclusion


Horacio n’est pas arrivé au tango à partir d'une autre danse, et sa danse n'a pas non plus une date de début. Il n’arrive pas au tango puisqu'il y est né et qu'il fait partie d’une histoire où le tango est un élément constitutif.
Une fois adulte (diplômé de la faculté de sciences économiques de l’Université de Buenos Aires en 1979) le besoin de faire quelque chose en plus de son travail de comptable s'est imposé à lui. C’est à cette époque de “re-connaissance”, de “redécouverte” de ses racines, de ses origines, d’où il venait et qui il était, qu’il commence à développer plus activement son rapport avec le tango et sa danse.
C’est ainsi que depuis déjà des années, il se consacre pleinement et sans répit à étudier, rechercher, pratiquer et transmettre par l’enseignement, ce que signifie danser l’émotion que le tango réveille en nous avec une telle force.
Cette activité, dans son cas, est devenue un engagement vital. Il s’agit, selon ses propres mots, de la décision consciente d’accepter des “impératifs” tacites préalables : danser et diffuser un tango profond.

Activité comme enseignant

Depuis 1995 il donne des cours privés (individuels, couples ou groupes réduits) et parfois  il propose en plus des classes ouvertes, comme :
2000-2001 : collaboration et remplacement de divers maestros.
2001-2002 : Sala Dandi (collaboration avec Mme Stella Barba).
2002-2004 : Club Espagnol de Bs.As. (quartier de Montserrat). Club Salvavidas (quartier de Palermo). Cours donnés avec Mme María Telma.
2005-2006 : Club de Leones de Buenos Aires (filiale Bartolomé Mitre) Pigmalión  Maison de Tango. Cours collectifs donnés avec Mme Alicia Pons.
À partir de 2007 : exclusivement des cours privés. Elèves argentins et étrangers. Quelques professeurs argentins et étrangers assistent à ses cours de recherche et de perfectionnement. 

Production intellectuelle

Deux travaux sont en cours d’édition : un manuel exclusivement technique et une production audiovisuelle comprenant des exercices et de la pratique de mouvements, pas et séquences prédéterminés, ainsi que l’information nécessaire pour la re-création et l'improvisation libres de la part de chaque personne intéressée.


» haut de page

 

 






-------------------------------------------

Pour plus d'information contactez par téléphone

(33) 467 27 80 34
ou envoyez un email à
horacio@truetango.com


-------------------------------------------

 

Aviso publicado en "El Tangauta"
CD-Souvenir
Aviso publicado en "El Tangauta"
Flyer Bordeaux2010
Tour Milonguero
Flyer Bordeaux 2010
Flyer Marsella 2009

Aviso Tout Tango Feb. 2010
 
Flyer Tango Afinidad Paris Feb. 2010 Aviso Tangorama Paris Feb. 2010
 
 
 
horacio@truetango.com / Tel. (33) 467 27 80 34 / www.truetango.com
Page d’accueil - Cours de tango - Galerie - Contact

Clases tango - Tango milonguero

truetango ®